• JNE Dijon du 19 au 22 septembre 2023 les videos sont en ligne
  • JNE Lille 2022 les vidéos sont en ligne
  • Webinaire APsyEN le 23 septembre 2020
  • Changement de nom de l'association
  • Cliquez pour une premiere presentation de ses reflexions et analyses
  • APsyEN.org

Le mot du Président (avril 2013)

 

Au nom de l’ensemble du Conseil d"Administration de l’ACOP-F, je tenais à vous remercier pour le soutien que vous nous apportez en signant et en diffusant notre Appel. 

Davantage qu’un simple mouvement de refus, cet Appel traduit une réelle inquiétude sur l’avenir des services d’orientation de l’Education nationale. Il est aussi la marque d’une réflexion qui aujourd’hui traverse l’ensemble de la profession.

Cette réflexion tourne autour de quelques questions vives qui toutes convergent vers cette interrogation quasi anthropologique : quel monde se prépare et à quel monde prépare-t-on ?

Les autres en découlent :

  • Quelle est la signification de l’orientation scolaire, aujourd’hui,  à l’heure de la crise économique et sociale ?
  • Est-il légitime qu’après des décennies d’idéologie éducative ancrée dans un principe fort - la démocratisation de l’école - , l’orientation, adossée aux sciences humaines et sociales et particulièrement à la Psychologie soit aujourd’hui soumise à l’idéologie néo libérale et à l’interprétation économiste qui recomposent à elles seules l’ensemble des savoirs, des pratiques et des formations de ceux qui s’occupent de l’orientation scolaire des jeunes ?
  • Dans un contexte où les thématiques de l’emploi, de la compétitivité, de la productivité imposent le « court terme » et l’urgence comme les nouvelles mesures du temps éducatif, est il encore possible de penser, d’aider un jeune à réfléchir à son avenir, de contribuer à former des citoyens éclairés sur leur environnement, capables de penser par eux-mêmes grâce à leurs connaissances et à une intelligence critique ?
  • A quelles conditions est-il encore possible d’inventer des pratiques d’orientation à échelle humaine, respectueuses de la personne, de son émancipation, de sa singularité, quand celles recommandées (« les bonnes pratiques ») par une armée de nouveaux experts n’a de sens que par rapport à des critères de standardisation, de labellisation… ? 
  •  Comment leur opposer l’irréductibilité de l’humain ? 

Que dans la période de chômage actuel, la priorité des pouvoirs publics consiste à vouloir résoudre les urgences rencontrées dans le domaine de l’emploi et de l’insertion est certes légitime. Nous concevons que des mesures de court terme soient prises, mais nous pensons que tout à l’école ne peut tourner autour de ces urgences, autour de l’économie et de l’emploi, comme tout dans la vie d’un adolescent et dans sa scolarité ne peut être rabattu sur le seul critère de son employabilité et de ses compétences.

 

C’est fondamentalement cela le message de notre Appel. Et nous allons diffuser ce texte le plus largement possible y compris aux collègues européens très sensibles à cette initiative.

 

Encore merci pour votre soutien. 

 

Très Cordialement 

Dominique HOCQUARD, Président de l"ACOP-F

 

Accéder à l'espace adhérent.e

En cas de doute ou pas encore adhérent.e ! C’est ici : webmestre@apsyen.org

  • Dernière modification le 12 Jan 2024 12:07.